Le collège des Ecossais

Collège des Ecossais vue gén.

 

En 1924 les médecins de Patrick Geddes lui conseillent de vivre dans un pays méridional. Geddes choisit Montpellier, où vivent beaucoup de ses amis et collègues français, dont le botaniste Charles Flahault et le géographe Jules Sion. Séduit par une étendue de garrigue sur une colline dominant la ville, il l’acquiert et fait construire le Collège des Ecossais.

Par la suite il édifie le Collège des Indiens dont son ami Rabindranath Tagore prend la présidence. Il projette de compléter l’ensemble avec un Collège des Américains et un Collège des Palestiniens. Les bâtiments sont implantés dans des jardins conçus pour la méditation, l’expérimentation, l’agrément et aussi pour la production de fruits et de légumes.

C’est ici que le Professeur Geddes voulait rendre manifestes les idées qu’il a développées tout au long de sa vie. Le Collège des Écossais comporte une Outlook Tower (tour d’observation) offrant un panorama sur la région, des Cévennes à la Méditerranée. Le Collège était pensé comme une résidence internationale pour des étudiants de diverses disciplines, favorisant des échanges entre différentes cultures et une synergie entre les savoirs. Tout en suivant des cours à l’université les étudiants pouvaient profiter de l’enseignement et de discussions avec le Professeur Geddes qui les incitait fortement à lier travail intellectuel et travail manuel dans les jardins. Les étudiants profitaient aussi des visites de personnalités montpelliéraines, européennes, indiennes et d’autres contrées. En 1926 Geddes achète le Château d’Assas, qu’il propose d’utiliser comme résidence de vacances enrichissantes pour ses étudiants.

À la mort de Patrick Geddes en 1932, son ami le géographe Paul Reclus prend la direction du Collège jusqu’au début de la deuxième guerre mondiale. C’est alors que le site est vendu à l’Etat.

En 2013 le site est inscrit au titre des Monuments historiques.

Axe Edin-Mpl

Carte de Jacques Capgras